Retour
Tony Mahabir

Les Visages du Secteur

Tony Mahabir

Entrepreneur idéaliste

Le désir d’assurer une planification financière axée sur le client a amené Tony à mettre sur pied une entreprise s’appuyant sur cette philosophie.

Les faits

LabelFait
PosteChef de la direction
EntrepriseCanfin Financial Group of Companies
FormationUniversité Royal Roads
Maîtrise en administration des affaires
Livre recommandéLe pouvoir des habitudes de Charles Duhigg
Destination voyage mémorableMumbai, en Inde

De l’ingénierie aux services financiers

Tony a commencé sa carrière en tant qu’ingénieur électronicien. Il cherchait toutefois un poste qui lui permettrait d’interagir davantage avec les gens et qui lui procurerait un meilleur équilibre travail-vie personnelle. Le côté indépendant et entrepreneurial des services financiers lui a permis de faire graduellement la transition vers cette nouvelle carrière. Tony continue de remarquer de nombreuses similitudes entre l’ingénierie et la planification financière : l’analyse attentive d’un problème, la détermination des résultats possibles et l’élaboration d’une solution.

J'aime résoudre les problèmes et, au Canada, on dit souvent qu’il existe deux problèmes universels. Soit que vous avez la chance de vivre vieux, mais que vous devez alors veiller à faire durer votre argent pour le reste de votre vie. Soit que vous vivez moins longtemps et que vous laissez alors vos proches dans l’incertitude financière. Je me suis toujours considéré comme un professionnel qui sait résoudre ces problèmes d'argent potentiels.

Bâtir une entreprise fondée sur des idéaux

Tony trouvait important de passer suffisamment de temps à travailler avec les clients pour trouver les bonnes solutions. Il a estimé que la meilleure façon de mettre en œuvre sa propre vision de la planification financière axée sur le client était de travailler pour lui-même. C’est pourquoi il a fondé Canfin Financial Group avec ses partenaires. En dirigeant leur propre entreprise, Tony et son groupe de conseillers disposent de l’autonomie nécessaire pour adopter une démarche plus globale à l’égard du service à la clientèle plutôt que de se préoccuper de maximiser les ventes.

Contrairement au travail dans une grande entreprise, où l’on vous impose des produits et des solutions à offrir aux clients, le fait de travailler comme conseiller indépendant m’a permis de constater que chaque client et chaque démarche sont uniques. Être axé sur le client signifie qu’il faut réellement écouter pour comprendre ce que le client veut plutôt que d’appliquer la recette de marketing de masse toute faite d'une grande entreprise.

Ce qui caractérise un bon conseiller indépendant

Reconnaissant que son entreprise adopte une philosophie qui diffère peut-être de celle des autres sociétés de l’industrie, Tony cherche à embaucher des conseillers qui pensent comme lui. Un conseiller qui travaille pour lui doit comprendre l’importance d’établir une relation à long terme durable avec les clients, plutôt que de simplement se concentrer sur la vente de produits. Ce n’est qu’avec des relations à long terme que le modèle d’entreprise du conseiller et de l’entreprise peut réellement démontrer et garantir une valeur aux investisseurs finaux.

Les qualités que nous recherchons sont une démarche d'apprentissage continue et la compréhension que nos valeurs organisationnelles axées sur le client et notre culture sont très, très importantes. Les conseillers axés sur la vente de produits ont tendance à ne pas s’attarder à ces qualités. Un conseiller axé sur le client se concentre sur ce que notre entreprise peut faire pour aider les clients à atteindre leurs objectifs. En tant que société qui soutient cette démarche, nous atteignons, nous aussi, nos objectifs.

Des leçons du bout du monde

Outre son entreprise, Tony est actif dans le secteur et il est président de l’Institut canadien de planification financière ainsi que membre du conseil d’administration de la Financial Planning Association des États-Unis. Au début de 2018, Tony s’est rendu à Mumbai, en Inde, pour agir à titre de conférencier invité lors d’un séminaire national de planification financière. Il estime que l’expérience a changé sa perspective par rapport à son travail et à sa vie personnelle.

Une fois là-bas, j’ai pu voir l’important contraste entre les nantis et les démunis. Cela a été une prise de conscience importante. Ensuite, quand je suis entré dans la salle pour parler de planification financière, j’ai également pu voir qui, parmi les personnes présentes, voulait réussir dans la vie. Ces personnes étaient animées d’un feu intérieur les poussant à aller de l'avant. Pendant mon séjour là-bas, j'ai eu le privilège de voir une combinaison de tout, et il y a des gens là-bas avec des ambitions tout aussi solides que les vôtres ou les miennes.

Que vous seriez-vous dit si vous aviez pu vous parler au début de votre carrière?

Aiguise tes compétences générales : ton travail est d'apprendre à gérer le client et à l’aider à prendre les bonnes décisions. Quand j’ai intégré le domaine de la planification financière, j'ai trouvé que la matière que l’on nous enseigne à l’école et dans l'industrie est trop axée sur les aspects techniques et financiers de l'entreprise. Elle touche peu aux aspects humains et comportementaux, alors que le client prend des décisions fondées sur les émotions. C’est pourquoi je dis toujours à nos conseillers de laisser la société de fonds ou le gestionnaire de portefeuille gérer les placements et les aspects financiers. En tant que conseiller, vous êtes le “gestionnaire de l’investisseur”.

Pour en savoir davantage sur la manière dont l’IFSE peut contribuer à votre carrière dans le secteur des services financiers, visitez la section qui présente un aperçu de nos cours ou appelez-nous au 1 888-865-2437.

* Veuillez noter que les citations contenues dans le présent texte sont traduites des propos originaux en anglais.