Retour
John Lewis

Les Visages du Secteur

John Lewis

Accompagnateur en gestion de carrière

Les leçons que John a apprises sur le terrain durant ses études universitaires le guident encore aujourd’hui dans sa carrière.

Les faits

LabelFait
PosteDirecteur de l’expérience des conseillers, région du sud-ouest de l’Ontario
EntrepriseFinancière Liberté 55
Devise personnelleNe laissez pas la perfection devenir l’ennemie du bien.
Destination voyage mémorableNouvelle-Zélande
Passe-tempsEntraîneur d’une équipe universitaire d’aviron

Un départ inhabituel pour une carrière en services financiers

La carrière de John a commencé à l’université, mais dans un cadre bien différent de la salle de classe. Pour financer ses études, John a travaillé dans le domaine de la vente au détail dans un magasin de vêtements pour homme moyen à haut de gamme à London, en Ontario. Bon nombre de ses clients étaient des gestionnaires et des cadres supérieurs travaillant au siège social de la London Life, la société dont la Financière Liberté 55 est issue et qui avait son siège dans la ville. Cela s’est révélé une précieuse occasion de réseautage pour John, qui l’a amené à lancer sa carrière comme conseiller financier.

Il s’avère que l’un de mes clients à l’époque était responsable de la Financière Liberté 55 et qu’il en supervisait la nouvelle stratégie de marque lorsque la Great-West, Compagnie d’assurance-vie a acquis la London Life. Nous nous sommes vraiment bien entendu et, un jour, il m’a dit : " Tu sais, je voudrais te présenter à quelqu’un ".

Rejoindre l’équipe

Une autre activité a grandement influencé la carrière de John, soit un passe-temps de longue date, l’aviron, à titre de rameur actif et maintenant d’entraîneur d’une équipe universitaire à l’Université Western Ontario. Il établit un parallèle entre ses activités d’entraîneur sportif et celles d’accompagnement professionnel de futurs conseillers en ce qui a trait à la discipline, à la résilience et à la concentration nécessaires pour réussir dans les deux domaines.

C’est lorsque j’ai commencé à revenir à l’entraînement que j’ai fait la transition vers le rôle que j’occupe maintenant parce que j’ai compris que j’aimais perfectionner le talent. Je crois que le fait d’avoir des antécédents sportifs vous aide à respecter votre plan d’action, comme l’entraînement matinal et la musculation, et vous permet de viser un objectif à long terme.
Parfois, ce n’est pas particulièrement réjouissant : cela peut faire très mal et cela peut être fatigant. Mais cela vous apprend la résilience et le travail d’équipe.

Comment réussir comme conseiller financier

Les qualités que John recherche et perfectionne chez les conseillers vont bien au-delà de la connaissance des produits et de l’expertise financière. Les qualités personnelles dont un conseiller a besoin comprennent l’empathie, la solution de problème, la résilience et le dynamisme.

Il importe avant tout de comprendre qu’il ne s’agit pas d’un poste prestigieux. Cela exige beaucoup de travail acharné, il faut appeler et rencontrer des gens et déterminer les clients qui ont besoin des services que vous offrez. Et, une fois que vous rencontrez ces personnes, ce n’est pas vraiment une question de vente. Vous devez être convaincu de pouvoir les aider.

Que diriez-vous à votre jeune vous-même au début de votre carrière?

Trouve un mentor ou quelqu’un pour te conseiller. N’hésite pas à demander de l’aide. Et oublie ton ego.

Pour en savoir davantage sur la manière dont l’IFSE peut contribuer à votre carrière dans le secteur des services financiers, visitez la section qui présente un aperçu de nos cours ou appelez-nous au 1 888-865-2437.

* Veuillez noter que les citations contenues dans le présent texte sont traduites des propos originaux en anglais.